5 points à retenir de la troisième victoire consécutive des Huskies – Shaw Local

DeKALB – L’équipe de football du NIU a monté un score tardif, venant par derrière pour battre l’Est du Michigan, 20-13.

Les Huskies (4-4 au total, 3-1 MAC) n’avaient plus mené depuis le premier entraînement du match, mais ont remporté leur troisième victoire consécutive en éliminant les Eagles (4-4, 2-2).

Voici cinq points à retenir de cette victoire.

Un héroïsme tardif

Dans une égalité de 13-13, les Huskies ont pris le relais avec leurs 20. Ils ont converti un troisième et un 5 avec une passe de Rocky Lombardi à Trayvon Rudolph. Aux troisième et 14e, Lombardi a trouvé Jalen Johnson pour 13, puis de ses propres 40 est allé pour le quatrième et 1, obtenant deux mètres de Christian Nash pour le premier.

Une prise lors du jeu suivant les a fait remonter de 10 mètres, et aux troisième et 14e, Lombardi a trouvé Grayson Barnes sur un saut dans la circulation sur 26 mètres et le premier essai.

Gavin Williams a ajouté une course de 34 verges pour amener le ballon au 2. Aux troisième et premier, Lombardi l’a poussé pour le score et l’avance de 20-13 avec 1:11 à jouer.

Devonte O’Malley a scellé la victoire avec une interception sur la ligne de mêlée à 18 secondes de la fin.

Troisième et 18 ans, pas de problème

Menés 13-10 à la fin du troisième quart, les Huskies faisaient face à un troisième et un 18 sur les 48 de l’Est du Michigan. Lombardi a été expulsé de la poche mais a réussi à trouver Davis Patterson sur 20 verges. Williams en a obtenu neuf lors du jeu suivant, renversant le terrain et transformant un petit gain en presque une première.

Les Huskies n’ont pas réussi à obtenir ce dernier verge et ont dû se contenter d’un placement de 39 verges de Kanon Woodill pour égaliser à 13-13 avec 14:56 à jouer au quatrième quart.

La défense des Huskies a mis l’offensive en position de prendre les devants pour la première fois depuis le premier quart grâce à une interception de Cyrus McGarrell, et Antario Brown a semblé répondre avec une course de 22 verges. Mais les Huskies ont été appelés pour une prise et deux faux départs, ont fait face à un troisième et 23 et ont dû renvoyer le ballon après un trois-et-out.

Une pénalité coûte à l’UEM un touché au troisième trimestre

Il y a eu des pénalités toute la journée de samedi, notamment des appels ciblés sur les deux équipes. Pour commencer le troisième quart-temps, Austin Smith a frappé Hamze El-Zayat pour une passe de touché apparente de 10 verges. Mais l’est du Michigan a été signalé pour trébuchement. Il semble que NIU ait peut-être malmené le passeur pendant le jeu, mais l’équipe d’arbitres a statué que le défenseur avait été poussé vers le quart-arrière.

L’Est du Michigan n’a pas pu convertir le troisième et le 21 et s’est contenté d’un panier et d’une avance de 13-10.

Plus tôt dans l’entraînement, Nate Valcarcel de NIU a été signalé pour avoir été ciblé et a raté le reste du match. Il devra également manquer la première moitié du match contre Central Michigan le 31 octobre.

L’Est du Michigan a commis sept pénalités pour 78 verges. NIU a commis 10 pénalités pour 85 yards.

Les pénalités de l’UEM alimentent le seul touché de NIU en première mi-temps

Bien que leur attaque ait échoué pendant le reste de la première mi-temps, les Huskies ont commencé avec un touché de 75 verges en neuf jeux.

L’entraînement a été facilité par trois pénalités dans l’est du Michigan, dont un remplacement illégal qui a effacé une perte d’un mètre de Brown. Un autre appel brutal du passeur a annulé une passe incomplète au troisième essai.

Brown a terminé l’entraînement avec un touché de 2 verges et une avance de 7-0.

Beaucoup d’Evans

Les Eagles ont répondu au touché du NIU lors du prochain entraînement avec une bonne dose de Samson Evans. Le diplômé de Prairie Ridge a porté le ballon lors des six derniers jeux des neuf jeux et 65 verges des Eagles, y compris un touché de 2 verges.

Evans a réalisé 13 courses pour 46 verges à la mi-temps et a terminé avec 68 verges en 19 courses après que l’offensive de l’Est du Michigan ait connu des difficultés en seconde période.