4e fuite signalée sur les pipelines Nord Stream en mer Baltique

STOCKHOLM — Une quatrième fuite sur les pipelines Nord Stream a été signalée au sud de la Suède, a annoncé jeudi l’agence de presse suédoise.

Les garde-côtes suédois ont déclaré à l’agence de presse TT qu’ils avaient un navire sur le site de la fuite, au large de la Suède. Les quatre fuites détectées se trouvent dans les eaux internationales, deux près de la Suède et deux près du Danemark.

Les gazoducs Nord Stream traversent la Baltique pour transporter le gaz de la Russie vers l’Allemagne. Aucun des pipelines ne fonctionnait, mais les deux étaient remplis de gaz. Les gouvernements danois et suédois estiment que les fuites de leurs pays étaient des « actions délibérées ».

Avant que les fuites ne soient signalées, des explosions ont été enregistrées. Une première explosion a été enregistrée lundi matin par des sismologues au sud-est de l’île danoise de Bornholm. Une deuxième explosion plus forte au nord-est de l’île cette nuit-là équivalait à un tremblement de terre de magnitude 2,3. Des stations sismiques au Danemark, en Norvège et en Finlande ont également enregistré les explosions.

Certains responsables européens et experts en énergie ont déclaré que la Russie serait probablement responsable de tout sabotage – elle bénéficie directement de la hausse des prix de l’énergie et de l’anxiété économique dans toute l’Europe – bien que d’autres aient mis en garde contre le fait de pointer du doigt jusqu’à ce que les enquêteurs soient en mesure de déterminer ce qui s’est passé.