MEXICO CITY (AP) – Les corps ligotés de quatre personnes ont été retrouvés vendredi dans l’épave incendiée d’un hélicoptère dans la région de Hustaeca, sur la côte du golfe du Mexique, ainsi que des signes indiquant qu’ils ont été tués par un gang de drogue, ont annoncé les autorités.

Les meurtres étaient le deuxième acte de violence macabre en un mois dans la région, autrefois populaire parmi les touristes.

Les procureurs de l’État de San Luis Potosi, dans le nord du pays, ont déclaré que l’hélicoptère privé était normalement utilisé pour transporter des touristes. Ils ont dit que l’engin ne semblait pas s’être écrasé, mais avait plutôt été intentionnellement incendié.

La sombre découverte a été faite dans le canton de Tamasopo, près d’une série de chutes d’eau bien connue.

Les procureurs ont déclaré avoir trouvé “plusieurs feuilles de carton avec des messages criminels”, mais n’ont pas révélé leur contenu. De tels messages manuscrits sont fréquemment laissés par les cartels de la drogue au Mexique pour menacer ou intimider leurs rivaux.

Début juin, les autorités de San Luis Potosi ont découvert les corps de sept hommes jetés sur une route dans une partie voisine de la région de Huasteca, dans le canton d’Aquismon.

Les photos des corps montraient de nombreuses ecchymoses sur les cadavres, suggérant qu’ils avaient été battus.

Une écriture griffonnée aux marqueurs sur les cadavres disait : « C’est ce qui m’est arrivé pour avoir travaillé avec le Golfe » – une référence apparente au cartel du Golfe, qui opère principalement le long de la frontière américaine au nord.

Les messages étaient signés “Valles Operation OB”, apparemment une référence à un gang rival.

La région de Huasteca est depuis longtemps populaire auprès des touristes mexicains pour ses cascades et ses rivières cristallines.

The Associated Press