Skip to content

La réouverture des écoles à travers l'Europe n'a pas provoqué de pic dans les cas de coronavirus.

Les preuves provenant de 22 États de l'UE qui ont rétabli des classes suggèrent peu ou pas de risque pour les élèves, les enseignants ou les familles.

La révélation met la pression sur les syndicats qui refusent de renvoyer des enfants plus jeunes à partir du 1er juin. Le Syndicat national de l'éducation a même affirmé hier qu'il n'était pas sûr pour les enseignants de marquer les classeurs.

22 États européens déclarent que le retour des élèves à l'école n'a pas été nocif pour les familles ou les enseignants

La décision de rouvrir des écoles dans 22 États de l'UE, y compris la France (photo) où 1,4 million d'élèves sont retournés dans leurs salles de classe, n'a pas provoqué une augmentation des cas de coronavirus en Europe

22 États européens déclarent que le retour des élèves à l'école n'a pas été nocif pour les familles ou les enseignants

Les 22 pays, qui incluent également la Belgique (photo) et l'Allemagne, disent qu'il n'y a pas ou peu de risques pour les élèves, les familles ou les enseignants de renvoyer les élèves en classe.

Mais une réunion de l'UE a appris que le retour progressif à l'école n'avait abouti à «rien de négatif».

Le Danemark a rouvert les écoles primaires et les crèches il y a un mois et a vu les taux d'infection continuer de baisser.

La Norvège, qui est en dehors de l'UE, a pris des mesures similaires sans augmentation.

Environ 1,4 million d'élèves français sont retournés en classe la semaine dernière et sur environ 40 000 écoles et crèches, seulement 70 ont été fermées à nouveau suite à des cas de virus.

22 États européens déclarent que le retour des élèves à l'école n'a pas été nocif pour les familles ou les enseignants

Une fille portant un masque facial est représentée à l'aide de gel pour les mains à partir d'un distributeur à son arrivée à l'école en Autriche

22 États européens déclarent que le retour des élèves à l'école n'a pas été nocif pour les familles ou les enseignants

Les écoles au Danemark (photo) ont rouvert les écoles primaires et les crèches et le nombre de cas de coronavirus diminue en fait

22 États européens déclarent que le retour des élèves à l'école n'a pas été nocif pour les familles ou les enseignants

L'Allemagne a ouvert des écoles pour leurs enfants plus âgés, certains passant même des examens comme ce cours de biologie à Dortmund (ci-dessus)

L'Allemagne a rouvert les écoles pour les enfants plus âgés et prévoit de permettre aux groupes plus jeunes de revenir plus tard au cours de la session d'été.

L'ancien Premier ministre Tony Blair a soutenu hier soir les appels à la rentrée scolaire, affirmant que certains enfants ne recevaient aucune éducation.

Alan Smithers, professeur en éducation à l'Université de Buckingham, a déclaré: «Les syndicats ont demandé des preuves, et c'est tout.

"Ils devraient donc commencer à coopérer pleinement avec le gouvernement afin que nos écoles puissent rouvrir dès que possible."

22 États européens déclarent que le retour des élèves à l'école n'a pas été nocif pour les familles ou les enseignants

Les écoles en Belgique (photo) ont maintenu des directives strictes de distanciation sociale dans leurs classes

Le conseil de Bury, dirigé par les travailleurs, est devenu hier la dernière autorité locale à rejeter le calendrier du gouvernement pour renvoyer les enfants en classe. Il rejoint Hartlepool, Liverpool et Stockport.

Le ministre du Cabinet Oliver Dowden a refusé d'exclure des sanctions pour les mairies qui refusent de rouvrir les écoles à partir du 1er juin. Dans d'autres développements:

  • Le nombre de morts au Royaume-Uni a augmenté de 160, la plus faible augmentation quotidienne depuis le début du verrouillage, ce qui porte le total à 34 796;
  • Dans un coup porté à des millions de personnes espérant aller à l'étranger cet été, les autorités ont révélé que la mise en quarantaine des voyageurs arrivant en Grande-Bretagne pourrait être introduite d'ici juin;
  • Le secrétaire à la Santé, Matt Hancock, a élargi l'admissibilité aux tests – ils sont désormais disponibles pour tous les enfants de plus de cinq ans présentant des symptômes;
  • La perte de votre sens du goût ou de l'odorat a été ajoutée à la liste officielle des symptômes au milieu des cas de peur qui ont été manqués;
  • Le médecin-chef adjoint Jonathan Van-Tam a déclaré que nous devrons peut-être «apprendre à vivre avec» le virus pendant plusieurs années;
  • Il y avait un nouvel espoir pour un vaccin après que les premières données d'un vaccin développé par la firme américaine Moderna ont montré qu'il produisait des anticorps protecteurs;
  • Des éclosions de coronavirus ont été signalées dans près de quatre maisons de soins sur dix en Angleterre – 5 889 au total;
  • Et deux millions de travailleurs indépendants ont demandé des subventions d'une valeur de 6 milliards de livres sterling.
22 États européens déclarent que le retour des élèves à l'école n'a pas été nocif pour les familles ou les enseignants

Jonathan Van-Tam (photo), le médecin-chef adjoint du Royaume-Uni, dit que nous pourrions avoir à vivre avec le virus pendant plusieurs années

Blazenka Divjak, ministre de l'éducation de la Croatie, qui assure la présidence tournante de l'UE, a déclaré hier à ses collègues européens: "Nous n'avons rien entendu de négatif sur la réouverture des écoles, mais il est probablement trop tôt pour avoir des conclusions définitives".

Elle a noté lors de la réunion vidéo que les écoles avaient imposé des «conditions de sécurité très élevées», notamment des classes plus petites et une coopération très étroite avec les ministères de la santé et les services épidémiologiques.

Elle a souligné que les résultats devaient «être traités avec prudence» car le retour à la vie normale en était à ses tout premiers stades.

Les responsables britanniques disent espérer que les preuves provenant d'autres pays rassureront les enseignants.

Une source du ministère de l'Éducation a déclaré: «Nous avons examiné de près les exemples internationaux lors de l'élaboration de nos plans de retour progressif.

"Ces premiers résultats des pays européens sont encourageants et suggèrent que notre approche tout aussi prudente minimisera le risque de transmission."

Le gouvernement souhaite une réouverture progressive à partir du 1er juin, les élèves de la réception, de la première et de la sixième années revenant en premier.

Le professeur Van-Tam a déclaré que les enfants n'étaient pas des «émetteurs à haut rendement» de Covid-19.

M. Blair a déclaré à BBC Newsnight: «  Si vous regardez toutes les meilleures preuves et que mon Institut a rassemblé de nombreuses données à ce sujet, en particulier pour les jeunes enfants, les risques de transmission sont en fait assez faibles.

22 États européens déclarent que le retour des élèves à l'école n'a pas été nocif pour les familles ou les enseignants

De nombreuses personnalités importantes en Grande-Bretagne, dont l'ancien Premier ministre Tony Blair (photo), ont demandé la réouverture des écoles britanniques car certains enfants ne reçoivent aucune éducation.

«Les écoles privées auront éduqué leurs enfants tout au long de ce processus.

«Des parties du système d'État auront été. Mais alors, il y a des enfants qui n'auront eu aucune éducation. »

Le Syndicat national de l'éducation a exhorté hier ses membres à bombarder les directeurs d'école de questions de santé et de sécurité.

Le syndicat a déclaré que les écoles devraient indiquer clairement qu '«aucun marquage ne devrait avoir lieu» pour des raisons de santé et de sécurité, tandis que les livres de bibliothèque devraient être régulièrement désinfectés.

La date de réouverture du 1er juin s'applique uniquement aux écoles anglaises.

EN FRANCE, LEÇON DU PERSONNEL ET DES ÉLÈVES SUR LE RETOUR AU TRAVAIL

22 États européens déclarent que le retour des élèves à l'école n'a pas été nocif pour les familles ou les enseignants

Les enfants retournant à l'école en France (photo) ont réussi grâce aux directives strictes mises en place par les établissements d'apprentissage

Plus d'un million d'enfants en France sont de retour en classe après près de huit semaines de détention.

Le succès de la politique de retour à l'école est dû à une série de garanties strictes et sera examiné de près en Grande-Bretagne.

Les 1,4 millions d'élèves dans environ 40 000 écoles et crèches représentent environ un quart des écoliers du pays et vivent dans des zones jugées moins touchées par le virus.

Il en va de même en Belgique, où les écoles primaires et secondaires ont été invitées à redémarrer des classes plus petites d'élèves de dernière année selon des règles strictes de distanciation sociale.

Jean-Michel Blanquer, ministre français de l'Éducation, a déclaré qu'il y avait eu 70 cas de coronavirus dans une cinquantaine d'écoles depuis la réouverture.

En conséquence, 70 écoles ont été fermées pour empêcher une nouvelle infection. "Cela montre que nos mesures sont aussi strictes que nous l'avions dit", a-t-il déclaré.

Sept écoles ont dû fermer leurs portes dans la ville de Roubaix, dans le nord du pays, où un seul garçon a été infecté mais aurait été en contact avec des élèves d'autres écoles.

Il a également insisté sur le fait que les enfants qui avaient ramassé Covid-19 ne l'avaient pas attrapé dans les écoles, où des mesures de santé rigoureuses sont appliquées.

M. Blanquer a ajouté: "Il est absolument essentiel que nos enfants ne soient pas les victimes collatérales de problèmes de santé."

Un document du ministère de l'éducation de 57 pages a été remis aux enseignants expliquant les règles de l'éloignement social.

Les 96 «  départements '', ou régions, du pays ont été initialement divisés en catégories verte, jaune ou rouge deux semaines avant que le verrouillage ne soit assoupli à travers la France le 11 mai.

Au moment où cette date est arrivée, les régions jaunes ont été attribuées à une catégorie verte ou rouge.

Les espaces verts ont été autorisés à rouvrir leurs écoles primaires le 11 mai, ainsi qu'à mettre fin à certaines autres restrictions de verrouillage, tandis que les zones rouges ont dû garder les écoles fermées.

Hier, environ 185 000 collégiens des zones vertes sont retournés en classe. Contrairement aux écoles maternelles et primaires, tout le personnel et les élèves doivent porter des masques.