200 patients hospitalisés sont décédés en attendant leur libération en 2018

0 30

infirmerie

droit à l'image
Pennsylvanie

description de l'image

Des licenciements tardifs revendiquent les lits d'hôpital indispensables

En 2018, plus de 200 personnes sont mortes dans les hôpitaux d'Irlande du Nord en attendant leur libération.

Marie Curie, une organisation caritative, a également montré que les mises à pied tardives faisaient que les patients passaient des milliers de jours supplémentaires à l'hôpital.

C'était même si les patients étaient prêts à rentrer chez eux.

Le Conseil de la santé et des affaires sociales a déclaré que l’une des premières priorités était de veiller à ce que tous les patients rentrent chez eux ou appartiennent à une situation communautaire.

Certains patients avaient une maladie mortelle comme le cancer ou une maladie respiratoire.

D'autres ont approché la fin naturelle de leur vie.

Stock image du patient dans le lit d'hôpital

Getty

Décès à l'hôpital

En Irlande du Nord en 2018

  • 56Northern Trust

  • 52Belfast Trust

  • 48Confiance du sud

  • 34La confiance du sud-est

  • 14Western Trust

Source: Marie Curie (en utilisant la loi sur la liberté d'information)

Au lieu d'être pris en charge à la maison ou dans la communauté, le rapport indique que 204 personnes ont été hospitalisées et sont finalement décédées sur place.

Des demandes d'accès à l'information ont été envoyées aux cinq centres de services de santé locaux.

Bien qu'il n'y ait pas de ventilation des types de maladie et du patient, les données peuvent inclure ceux qui ont décidé à la dernière minute de ne pas rentrer chez eux.

Joan McEwan, responsable des politiques et des relations publiques de Marie Curie en Irlande du Nord, a exprimé sa déception face aux résultats.

"La population locale vieillit et nous voyons de plus en plus de personnes atteintes de maladies incurables et de besoins complexes", a-t-elle déclaré.

"Non seulement cela se traduit par une augmentation du nombre d'hospitalisations, mais également par une pression supplémentaire considérable sur les soins dans la communauté, ce qui est essentiel pour permettre aux patients de quitter leur domicile à la maison rapidement et en toute sécurité".

description de l'image

Joan McEwan de Marie Curie a déclaré qu'il y avait une pression supplémentaire massive sur les soins communautaires

Les décharges retardées obstruent le système et occupent des lits d’hôpital indispensables.

Le rapport Chaque minute, ça compte, a révélé que plus de 46 000 jours-lit ont été perdus dans tout le système.

Cela a un impact dramatique sur le fonctionnement en cours d'un hôpital.

Plus que cela, le retard d'hospitalisation a un impact significatif sur les personnes en phase terminale, causant souffrance et frustration, altérant leur qualité de vie et empêchant les hommes et les femmes de passer le plus de temps possible chez eux ou dans leur communauté, entourés de familles.

Les statistiques ne devraient pas surprendre. Une population âgée signifie que plus de personnes atteintes de multiples maladies chroniques sont hospitalisées.

Le nombre insuffisant de soignants ou de programmes de soins à domicile empêche les gens de quitter l’hôpital.

description de l'image

Louise Marshall a dit qu'il était important pour la famille que sa mère décède à la maison

Maureen Patrick, la mère de Louise Marshall, est décédée d'un cancer en février 2018. La femme de 59 ans a été soignée dans ses derniers jours à la maison.

Mme Marshall a déclaré qu'il était très important pour toute la famille que sa mère décède à la maison.

"Elle a toujours dit qu'avant de se rendre à l'hôpital, elle voulait s'assurer d'être à la maison et d'avoir sa famille avec elle dans ses derniers jours", a-t-elle déclaré.

La femme du comté de Down a déclaré que cela leur permettait également de faire ses adieux dans un environnement familier.

"C'est certainement une aide – nous savons que nous avons réalisé les dernières volontés de ma mère, elle est morte sans peur et nous nous sommes tous embrassés et avons dit au revoir", a-t-elle déclaré.

Joan McEwan a déclaré que le manque d'assemblée et de leadership "entravait" la transformation du CSS.

Selon Marie Curie, les départements de la santé et des finances devraient travailler avec les parties prenantes pour identifier les mesures de financement possibles pour les services sociaux destinés aux adultes, y compris un financement stratégique à long terme pour les fiducies de santé.

La croissance démographique en Irlande du Nord ne s'est pas accompagnée d'une augmentation des fonds, en particulier dans le domaine des services sociaux.

Entre 2007 et 2017, le nombre de personnes de plus de 65 ans a augmenté de plus de 25%, tandis que le nombre de personnes de plus de 85 ans a augmenté de plus de 30%.

Dans un communiqué pour le système de santé et de protection sociale, un porte-parole a déclaré: "Un nombre croissant de personnes vit plus longtemps avec des besoins complexes. La réforme du projet de prise en charge et de soutien des adultes a donc été mandatée pour identifier les réformes nécessaires et mettre en œuvre l'aide. améliorer les communautés. "

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More