2 policiers tués dans un affrontement avec des hommes armés de l’EI dans la capitale afghane

Commentaire

ISLAMABAD – Une fusillade à Kaboul, la capitale afghane, a fait au moins cinq morts mercredi, dont deux policiers talibans et trois hommes armés du groupe État islamique, a déclaré un responsable taliban.

Khalid Zadran, le porte-parole taliban du chef de la police de Kaboul, a déclaré que la police avait lancé une opération contre la cachette des hommes armés, tuant au moins trois personnes dans le quartier de Karti Sakhi, dans l’ouest de Kaboul. Il a déclaré que les hommes armés étaient des combattants du groupe État islamique.

Il n’y a pas eu de revendication immédiate de responsabilité.

L’un des policiers tués était une femme, a déclaré Zardan. Il a déclaré que quatre policiers talibans avaient été blessés et qu’un homme armé avait été arrêté.

La filiale régionale de l’EI, connue sous le nom d’État islamique dans la province de Khorasan, a multiplié les attaques contre les mosquées et les minorités à travers le pays. Il opère dans le pays depuis 2014.

L’EI est considéré comme le plus grand défi sécuritaire auquel sont confrontés les dirigeants talibans du pays. Depuis que les talibans ont pris le pouvoir à Kaboul et ailleurs dans le pays en août dernier, les talibans ont lancé une vaste campagne de répression contre le siège de l’EI dans l’est de l’Afghanistan.

La fusillade de mercredi a eu lieu près du sanctuaire de Sakhi dans le quartier de la minorité chiite où les gens étaient occupés à préparer la prochaine fête de l’Achoura. Achoura est le 10e jour de Muharram, le premier mois du calendrier lunaire islamique.