1971: Après 2 ans et 100 sessions, les pourparlers de paix au Vietnam restent dans l’impasse

PARIS, 21 janvier (WP). – La centième session des pourparlers de paix au Vietnam, dans l’impasse, s’est tenue aujourd’hui.

Après la session de cinq heures, consacrée presque entièrement à des discours préparés réitérant des positions bien connues, le porte-parole de la presse américaine, Stephen Ledogar, a déclaré que «rien ne s’est passé de quelque valeur que ce soit».

Le porte-parole sud-vietnamien Nguyen Trieu Dan a noté que, mis à part marquer la fin de deux ans de pourparlers ainsi que la fin de «l’année du chien» vietnamienne, la 100e session «ne différait en rien des autres».

Les délégués communistes, pour leur part, ont mis tout le blâme sur l’administration Nixon. Xuan Thuy pour le Nord-Vietnam, faisant écho aux accusations portées plus tôt cette semaine à Hanoï, a protesté contre une série d’attentats américains contre le territoire nord-vietnamien entre le 8 et le 17 janvier. Mme Nguyen Thi Binh du Viet Cong a attaqué la demande américaine «absurde et insolente». pour le retrait mutuel des forces nord-vietnamiennes et américaines.

En raison des vacances du Têt la semaine prochaine, la 101e session des pourparlers était prévue pour le jeudi 4 février au lieu de jeudi prochain. Cela commencera «l’année du cochon», que les Vietnamiens considèrent généralement comme un présage de prospérité et de paix.

– The International Herald Tribune, 22 janvier 1971.