Skip to content

MLes rues d'umbai inondent régulièrement la mousson, qui dure de juin à septembre ou octobre, et qui fournit à l'Inde l'essentiel de ses précipitations annuelles.

En 2005, 950 millimètres (37 pouces) de pluie sont tombés sur la métropole côtière en seulement 24 heures, faisant plus de 500 morts.

En août 2017, des précipitations intenses ont pratiquement immobilisé le centre commercial pendant deux jours, faisant au moins 10 morts.

Les activistes affirment que la vulnérabilité de Mumbai aux inondations s’est aggravée ces dernières années en raison du boom de la construction qui tente de suivre la croissance de la population de la ville.

Une grande partie de la couverture de mangrove de Mumbai, qui est extrêmement efficace pour aider à drainer l'eau, a été détruite au cours de la dernière décennie pour laisser place à des tours fastueuses.

Selon diverses études, entre 40 et 50% de la population de la ville vit dans des bidonvilles, qui se transforment en une mer de bâche bleue toutes les moussons, alors que les habitants tentent de se protéger des pluies.

Source

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *