Skip to content

"Le Chardonneret" a une peinture en son centre, mais malgré une palette d'ingrédients de classe, évoque une image sans vie et décousue. Adapté d'un roman primé par le prix Pulitzer, le film représente une tentative transparente de porter le prestige du livre à l'écran, mais il s'agit d'un autre cas de perte de bases littéraires dans la traduction.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *